Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 03:16

 

L'Andalousie a beaucoup de points communs avec la Provence.

Ce sont 2 régions pauvres, chaudes, sans beaucoup d'eau, et mal aimées des régions riches qui "tirent" l'économie.

Mais ce sont aussi des régions où les contacts sont sincères et chaleureux.

Découvrir, hors des sentiers battus par les touristes, le visage de ce cœur de l'Andalousie, était l'un des buts que nous nous étions fixés.

Aussi, est-ce depuis plusieurs mois que je correspondais avec un amoureux de ce pays, Sam, qui avait tout quitté, pour venir monter avec sa femme, il y a 4 ans, un projet écologique de reprise de maisons troglodytes et qui m'a proposé de me faire un itinéraire sur mesure, en nous servant de guide.

 

01 cuevasandalucia

 

Son domaine est situé à côté de BAZA (à 80 km de Grenade sur la route de Murcia).

Il s'agit de "Cuevas Andalicia" (http://cuevasandalucia.es )

 

Après s'être couché tard (pour moi à 3h15 du matin) il a fallu se lever à 7h30 pour pouvoir être vers 10h à pied d'œuvre.

 

 

02 Pajero 2,6l

 

Nous sommes donc partis dans le grand Pajero 4x4 de Sam, pour une balade de 200 km (dont près de la moitié de pistes) dans ce que l'on appelle l'Altiplano de Grenade.

 

 

 

 

 

 

 03 Cerro de Jabalcon

 

 

 

 

 

Le point de repère que l'on a toujours en vue est le Cerro de Jabalcon, pic qui domine toute cette plaine d'altitude.

 

 

 

 

04 Glacière

Nous avons d'abord pénétré dans le parc naturel de la Sierra de Baza, avec une première découverte: une glacière.

Il s'agit d'un puits creusé dans le sol où les couches de glace alternaient avec des couches de paille contenant de la nourriture à conserver.

Le toit était une "bulle" de pierre pour protéger de la chaleur.

 

 

05 Mine charbon

 

 

 

Puis Sam nous a expliqué que cette région avait été très prospère avec ses mines de charbon, dont il reste encore quelques traces.

 

 

 

 

 

 

06 Champs de coquelicots

 

 

 

Plusieurs champs de coquelicots nous ont réjouis le regard.

 

 

 

 

 

 

 

 

07 Las juntas 

Il était presque midi lorsque nous nous sommes arrêtés dans un petit village perdu dans la montagne: Las Juntas, afin de nous désaltérer avec une bonne bière locale.

 

 

Les rios Guadalentin, Castril, et Guardal, alimentent le lac du Negratin, qui est une énorme réserve d'eau pour la région.

 

 

08 Lac du Negratin

 

Du lac nous sommes remontés vers le barrage de la Bolera, toujours situé dans le plus grand parc national de Segura et Cazorla, ou nous avons festoyé en mangeant des truites sauvages, et des Côtes de veau de lait (de 300g  chacune).

 

09 Lac et Jabalcon 10 Orchidées sauvages

 

   

Afin de "digérer" et de se donner bonne conscience, Sam nous a amené faire une randonnée d'une bonne demi-heure (via un sentier qui grimpait bien) jusqu'à Arroyo de Guazalamanco.

 

Le long du trajet, nous avons pu admirer des orchidées sauvages d'un beau violet, avant d'être ébahis par une magnifique cascade, à laquelle, évidemment, on ne s'attendait pas.

 

 

Bravo, Sam pour cette surprise !

 

 

 

 

11 Cascade

 

Puis nous sommes redescendus à la Cortes de Baza, et repris une piste qui nous a amenés sur une petite plage du lac Negratin.

 

 

L'eau douce à 23° nous a tentés, et nous fait un long "plouf" de récupération.

 

 

12 Bain (1)

13 Bain (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir, nous avons profité que Sam avait un ami sur le chemin du retour, qui élevait des porcs "patta negra" en toute liberté, pour voir la dernière portée d'une de ses truies.

 

 14 Patta negra

 

Puis nous sommes rentrés en s'arrêtant sur le pont du Guadalentin, d'où de nombreux sportifs s'élancent pour faire un saut à l'élastique original.

 

15 Barrage

 

 

 

 

 

 

 

Au lieu de faire un trajet juste vertical, les élastiques permettent de faire un mouvement de balancier d'un côté à l'autre du pont. Impressionnant.

 

16 Benamaurel

 

 

 

 

Et juste avant d'arriver, on s'est arrêté pour admirer le 1er village qui a bâti des maisons troglodytes: Benamaurel.

 

 

 

 

 

Nous avons fini notre longue balade vers 21h, soit une sortie de plus de 10h.

De retour à 23h à Grenade, pour dîner (finalement, il n'y a que moi qui avait faim !) le plus dur a été de choisir parmi les 150 photos prises, celles qui pourront vous faire partager notre extraordinaire journée au cœur de l'Andalousie.

 

Comme on veut pouvoir finir les vacances debout, le planning de demain va être nettement plus cool, d'autant plus que, comme ce sera l'anniversaire de Michèle, et qu'une soirée surprise est planifiée, il nous faut être de retour à 18h à l'appartement.

 

A suivre …

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 02:06

 

Ce 13 juin, nous avions planifié une "grosse" journée.

Petit déjeuner à 7h30, et départ du bus pour les Palais Nazaries à 8h30.

 

Bono turistico

 

Grâce à nos "bonos turisticos" (absolument indispensable pour visiter Grenade) nous avions le choix:

·        Prendre à la Cathédrale le bus "seegighting" qui monte jusqu'aux Palais Nasrides

·        Ou prendre encore plus près de notre hôtel, le bus "30" qui y amène, en un bon ¼ h.

 

Nous avons opté pour la 2ème  solution (en fait parce que nous n'avons découvert que l'après-midi la 1ère solution encore plus économique).

 

 

Jardin Palais

 

Les palais Nazrides (Palacios Nazaries) sont absoluments magnifiques et on comprend pourquoi, l'entrée est très règlementée.

 

Si on veut éviter des queues interminables et avoir des coupe-files efficaces, il faut réserver son entrée à l'avance, et ne pas se tromper car on n'a qu'une ½ h de tolérance.

 

 

 

Une fois sortis du bus il faut compter 20 mn de marche à pied pour arriver à l'entrée, après avoir pris un audioguide.

Comme nous étions en avance (on ne peut pas rentrer avant l'heure) nous avons pu visiter le musée des beaux arts (inclus dans le bon touristique).

Peintures style "Le Caravage", assez "gore" début du "clair-obscur".

 

Panneau marbre

  

Enfin, nous voici dans les palais.

Plafonds en bois sculptés, murs en dentelle de marbre, tout était fait pour impressionner les visiteurs du sultan.

 

Jardin Palais 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 Cour intérieure

 

 Nous avons été aussi sous le charme des orangers et des jardins de lys.

 

Orangers

 

 

 

 

 

 

 

 Lys

 

 

 

 

  

On a ainsi passé près de 3h dans ces palais, qui nous ont laissés vraiment ébahis.

 

 

 

 

 

  

Nous avons continué la visite par l'Alhambra, dont la principale particularité est d'avoir sur Grenade un superbe point de vue.

 

Grenade Sud

 

 

 

Photo souvenir pour Monette et Richard.

 

Tour de garde

 

 

 

 

 

   

 Puis de nouveau traversée de grands jardins dont les allées sont bordées de Myrtes (qui ressemblent beaucoup à du buis).

 

 

 

Fin de la visite par le Generalife, beaucoup plus sobre.

 

Generalife

 

 

A moins d'être spécialiste de l'Al-Andalus, il est difficile d'accrocher, après avoir visité les Somptueux Palais Nasrides.

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste à la sortie, nous avons eu la surprise de rencontrer plusieurs écoles maternelles, dont les enfants et les instituteurs étaient costumées en sultants, courtisants, princes et princesses diverses.

 

 

Palais enfants

 

 

 

Il faut dire que partis à 8h30, nous sommes revenus à l'appartement à 13h30, avec les pattes un peu coupées.

 

 

 

 

 

 

 

Aussi, comme on s'en doutait, Monette et Michèle ont préparé des grandes salades (tomates, maïs, jambon, chorizo, olives, patates).

Pour certains (ou certaines) ce fut une grande première que d'aller faire la sieste, après le repas. Pas pour moi, bien sûr !

 

 Sierra Nevada

 

 

 

Vers 17h nous avons pris le bus "touristique" pour faire le tour (en 90 mn) de tout ce qui était intéressant à voir dans la ville, jusqu'aux abords de la Sierra Nevada, toujours enneigée.

 

 

 

Sucre

 

 Nous avons appris, par exemple que Grenade, lorsque l'Espagne s'est séparée de ses colonies (et donc de son approvisionnement en sucre de canne) s'était lancée dans la production de betteraves, et qu'une machine, en souvenir, avait été placée pas très loin de la maison de Federico Garcia Lorca.

 

 

 

Police moto 

 

 

Nous avons croisé des motards de la police en gilet pare-balles, ce qui fait curieux dans une ville réputée pour son calme ! 

 

Le bus nous ayant laissés à la Cathédrale, nous avons décidé de terminer cette longue journée, par sa visite.   

 

 

 

Il y a, en fait, 2 édifices mitoyens, qui communiquent par une porte fermée.

 

 

 

 

Il ne faut pas se tromper, car l'entrée de la cathédrale n'est pas à droite, qui est l'entrée de l'église del Sagrado, avec au fond, la chapelle royale. 

Cette église, dont la longueur de la nef était égale à la largeur du transept est curieuse.

Seul intérêt, la répétition, par une chorale, de 50 chanteurs, d'un "Ite Missa est".

 

Cathédrale coupole

 

 

Heureusement, nous avons poussé nos investigations et pénétré dans l'église plus à gauche, mais comme il était tard, nous avons demandé si on pouvait encore rentrer (il était 19h30) visiter l'église et le musée attenant (toujours compris dans le "bono turistico).

 

 

 

 Cathédrale colonnes

 

 

  

Et là, le grand choc, de l'or et de l'argent partout, un raffinement incroyable, des colonnes et une voute à couper le souffle.

Cette cathédrale est absolument à voir!

 

 

Feu piétons

 

 

Retour au bercail, poser les affaires et direction la petite superette pour faire quelques courses.

 

A Grenade, le temps pour traverser lorsque le "petit piéton vert" est allumé, s'affiche en secondes.

 

Il n'en restait plus qu'une lorsque j'ai pris la photo ! 

 

Calle Navas

 

 

 

 

 

  

 

Comme tout près de "chez nous" il y la "calle Navas", avec plus de 30 bars et restaurants à tapas, nous y sommes revenus, pour déguster un très gros plateau de coquillages, de crevettes, langoustines, moules, etc … à la plancha, plus un autre plateau de poissons frits.

Le vin faisant gentiment 14,5° nous sommes rentrés vers 23h, en grande forme.

 

 

 

Le réveil demain à 7h risque d'être difficile, mais comme c'est pour aller visiter le plus grand parc naturel d'Espagne, on est motivé !!

 

A suivre …

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 01:06

 Petit dej Peregrinos

Ce mercredi matin, 12 juin, nous avons profité d'une journée supplémentaire à Grenade pour faire … la grasse matinée !

 

 

Lever 8h40, et petit déjeuner dans une superbe cave voutée.

 

 

 

 

Je croyais imposant, le "Double Big Mac", mais ce n'est rien à côté du sandwich que prend Monette au petit déjeuner:

 

Petit dej Big mac

 

Sur le pain, 2 tranches de fromage, puis 1 tranche de chorizo, 1 nouvelle tranche de fromage, puis 2 tranches de jambon, et enfin, juste avant de recouvrir avec l'autre moitié du pain, 2 dernières tranches de fromage.

Certes les tranches sont fines, voire très fines, mais quand même: Chapeau !

 

 

Il a fallu ensuite sortir notre voiture du garage "au chausse-pied" pour aller la mettre dans un autre, car chaque hôtel a passé un contrat avec un parking différent.

 

Je me suis trompé de chemin, et, "cool" j'ai commencé à traverser une place piétonne en diagonale, pour prendre un raccourci.

Aussitôt stoppé par la police, mais voyant que le trajet à travers des ruelles serait compliqué, le chef a mandaté un policier en civil qui est monté dans la voiture et qui m'a amené au parking.

Assez surprenant, comme attitude pour aider les touristes. Bravo !

 

Office tourisme Belen

Le fait d'arriver une journée plus tôt, a eu aussi un avantage important.

 

Nous avions commandé des "Bonos turisticos" (Forfaits Palais, musées, églises, Bus Seesighting, 9 trajets en bus de ville, etc …) que nous devions récupérer impérativement le 12 juin (alors que notre arrivée n'était prévue que très tard le soir).

 

Une solution avait été trouvée avec une responsable de l'Office du tourisme, Belén,  qui avait proposé de venir nous les apporter à l'Hôtel, à la fin de son service.

 

Afin de lui éviter de se déplacer, nous lui avons dit que nous viendrons dans l'après-midi les rechercher nous-mêmes.

 

Office tourisme L'Office de Tourisme est situé dans la mairie sur une très belle place, "Plaza del Carmen".

 

Belen, avec beaucoup de gentillesse, nous a tout expliqué sur le fonctionnement des bons touristiques, et comme nous avions échangé des mails durant 3 mois, et que nous avions sympathisé, nous avons été élevés au rang d'Ambassadeurs Honoraires de la Ville de Grenade, avec un beau diplôme à la clé !

 

Diplôme Grenade

 

L'avantage du choix d'un "Appart-hôtel" sur une simple chambre, est que cela nous évite de manger midi et soit au restaurant.

On a profité de cette journée de "rab" pour faire un "plein" de ravitaillement, alors qu'au départ nous avions planifié de faire les courses, au jour le jour.

 

 

 

 

 Calle Mesones

 

 

Comme Grenade fait partie des villes où le soleil tape fort, les rues commerçantes piétonnes (comme la calle Mesones) sont recouverts par des tentures qui y maintiennent une certaine fraîcheur.

Nous en avons profité pour y flâner tranquillement.

 

 

Pour le dîner, toutes les personnes que nous avons rencontrées nous ont recommandées le bar à tapas "Los diamantes" (en fait il y en a deux, un petit, calle Navas, et un plus important, en haut de los Reyes catolicos), reconnaissables de loin grâce à leurs fauteuils en aluminium brillant.

 

 Couteaux   

 

Nous y avons mangé des crevettes blanches à la plancha, des clams et des couteaux.

Quelle réflexion, sur ce dernier plat, Michèle et Monette ont échangée, nous ne le saurons jamais (même si on a bien une idée), mais elles sont parties dans un fou-rire d'enfer !

Il faut dire que la bière était bonne !

 

Rires

 

 

 

 

Pour finir la digestion, retour à notre appart "Portago Suites" calle San Matias, et pause dans le patio.

 

 

Patio portago

 

 

 

Bulle Monette

 

 

 

 

 

 

Bulle Richard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Et pour bien dormir, un petit café, que Michèle, décidément très en forme, a voulu nous faire, coiffée du chapeau acheté l'après-midi.

 

 

 

Café du soir

 

  

GRANADA, on est fin prêt pour la "grande visite" de demain !

 

A suivre …

Partager cet article
Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 01:13

 

Après avoir en vain essayé de me connecter sur les serveurs Air France, jusqu'à 1h30 du matin, pour pouvoir avoir les cartes d'embarquement, nous avons opté pour un départ, vers l'aéroport de Blagnac, le plus tôt possible.

Michel nous y a amenés vers 10h30.

 

Décrire la pagaille qui règne dans ces lieux lorsqu'il y a une grève "sérieuse" ne présente aucun intérêt, car tout le monde peut voir les images aux différents JT.

 

Curieusement, aucun éclat de voix ni aucune échauffourée, n'a eu lieu !

Nous avons d'abord fait la queue 50 mn au comptoir d'Air France, pour apprendre que la distribution des cartes d'embarquement était bloquée jusqu'à ce que la compagnie soit certaine que l'avion pour Séville était bien en route pour Blagnac.

Heureusement que disposant d'une carte Flying Blue, je peux passer par un circuit prioritaire.

 

Aéroport Blagnac Wifi

 

Je me suis alors posé dans un coin de l'aéroport disposant d'une prise de 220V, et connecté en Wifi, j'ai échangé des emails avec notre mandataire pour la réservation de la voiture un jour avant.

Finalement, nous avons abandonné "Budget" pour "Europcar" qui était situé dans l'aéroport même.

Je suis arrivé à récupérer sur le PC le bon de réservation, mais impossible de l'enregistrer et encore moins de l'imprimer, or ce bon est indispensable pour récupérer la voiture.

 

 

 

 

 

 Réservation voiture

 

Mais comme rien n'est mentionné en tant que support "physique" de ce bon, je l'ai pris en photo et j'ai espéré que ce serait "OK" à l'arrivée.

 

 

 

 

 

 

 

Aéroport Blagnac

 

 

Décision a été prise vers 11h30 d'aller à la brasserie du 2ème étage, récupérer un peu de nos émotions, en s'attablant autour d'une bouteille de Gaillac, qui précédait un gigot d'agneau de 7h.

 

 

 

 

 

Vers 14h, grâce à l'enregistrement "Express" via le comptoir "SKY Team", on a pu arriver dans la salle d'embarquement, et constater que près de 50% des vols étaient annulés, en particulier le "Toulouse-Séville" du matin, sur Iberia !

Décollage à l'heure, et au bout de 100 mn on s'est posé avec 32° sur l'aéroport de Séville.

Aucune difficulté, lorsque j'ai présenté la photo de mon bon de résa, et on a pu prendre possession d'une Citröen C4 Picasso, très confortable.

 

Partis de Séville à 18h nous sommes arrivés à l'entrée de Grenade à 20h.

C'est le rêve de tout chauffeur que d'avoir un copilote expert, ne se trompant jamais dans la lecture des cartes, et vous amenant sans férir à bon port. car aucun de nos 2 GPS (que nous avions pris avec nous) ne fonctionnaient pas chez les ibères ! 

 

 

Hotel Peregrinos

 

 

Monette fait partie de cette élite, et nous sommes donc arrivés devant la porte de notre hôtel: Peregrinos au centre de Grenade, situé juste à 100m, dans la même rue, du Portago Suites que nous avions réservés pour la suite de notre séjour à Grenade.

 

Nos chambres situées au 2ème étage au dessus d'un patio, sont très confortables.

Une fois les bagages posés et la voiture garée, nous sommes allés dans une des rues les plus connues pour ses bars à Tapas: Calle Novas.

 

 

    

 Tapas poissons la Chicota

 

Nous avons dégusté à "La Chicota" une belle  assiette de tapas à base de poissons.

 

 

Plume et encrier

 

 

 

 

 

 

 

A côté de nous 2 touristes curieux:

Pendant que madame buvait son cocktail en s'ennuyant, monsieur trempait la plume de son porte-plume dans l'encre pour écrire les mémoires de sa journée, sur un cahier à couverture cuir et pages parcheminées.

 

Il faut de tout pour faire un monde !

 

A suivre …

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 00:53

Tlse Hotel Dieu 

Ce lundi, nous avons accueillis Monette et Richard vers midi, afin de pouvoir passer 1 jour et demi à leur faire visiter Toulouse.

 

 

 

 


Tlse pont neuf

 

 

Nous avons donc commencé par les incontournables:


L'hotel-Dieu et le Pont Neuf,

 


La basilique romane de St Sernin

 

 

Tlse St Sernin


Puis nous sommes passés voir la petite église du Taur qui possède la particularité d'avoir un mur-clocher en plein centre ville, pour arriver aux Jacobins.

 

 

 

 

Tlse Jacobin Palmier

 

 


Pour une fois, le cloître était accessible gratuitement;

 

Tlse Jacobin cloitre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour place du Capitole et visite de la Mairie avec sa superbe salle des Illustres où nous nous sommes mariés il y a 22 ans.

 

Une dernière balade place Wilson, et retour par les petites rues jusqu'à la place St Sernin.

 

Arrivés à la Fondation, nous étions en train de planifier la journée de demain, lorsqu'en regardant mes emails, je vois que le seul vol annulé entre Toulouse et Séville est celui de mercredi, sur lequel nous sommes enregistrés.

 

Malgré le standard très saturé, et après avoir attendu 1h15, pour avoir un conseiller en ligne, j'ai eu la confirmation qu'on nous avait décalés sur le même vol, mais le lendemain jeudi.


L'horreur, car toutes nos réservations (voiture, hôtel, etc …) tombaient à l'eau.

 

Comme on est sur place pour partir, j'ai négocié qu'on nous mette sur le vol de demain mardi.

 

Mais le serveur de délivrance des cartes d'embarquement trop saturé, n'est plus accessible.

La soirée a été chaude, car il a fallu envoyer des mails partout pour décaler notre arrivée d'un jour.

Les hôtels de Grenade sont pour la plupart complets, et à 22h difficile d'avoir "Budget" pour avoir une voiture un jour plus tôt.


Le vol de demain décollera-t-il ?

Arriverons-nous à l'heure à Séville ?

Aurons-nous une voiture pour rejoindre Grenade ?

Coucherons-nous à Grenade ou à Séville et où ?

 

Vous le saurez (comme nous) au prochain épisode !

 

PS: Nous, qui avons préparé ce voyage depuis 9 mois, nous avions peur d'être rentrés dans une routine, qui ne laisse pas beaucoup de place à la fantaisie.

 

Au moins, côté suspense, on est servi.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 00:48

Température Seville 

Vendredi, nous avons quitté Marseille, avec nos bagages "andalous", non sans appréhension, car c'est difficile d'imaginer que la température va monter jusqu'à 36° au moment de notre atterrissage mercredi prochain, à Séville.

 

 

En attendant le WE toulousain est pluvieux.

Heureusement qu'à la Fondation, chez Marie-Odile, on trouve de tout, comme à la Samaritaine: pulls, K-Way, etc…

 

Pisette

 

Athos a retrouvé son copain Golden Retriever Galileo, et parcourt avec allégresse tous les champs de blés des environs.

 

On va partir rassuré, car on sait qu'il est ici au "Club Med", chouchouté par Marie-Odile et Michel.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 14:17

Comme pour l'est de l'Andalousie, autour de Grenade, nous avons appliqué le même méthode pour visiter l'ouest, autour de Séville.

Etant membre de Tripadvisor (http://www.tripadvisor.fr/ ) j'utilise souvent ce site pour me faire une idée des excursions à réaliser en fonction des avis écrits par d'autres membres.

 Carte-Seville-copie-1.jpg

Le 1er jour de notre séjour sera consacré aux "incontournables", à commencer par l'Escorial.

Ce qui est surprenant, c'est que la cathédrale n'arrive qu'en 4 ème position dans la liste de ce qu'il faut voir, largement supplantée par "le Barrio Sta Cruz" quartier du vieux centre. Je sens que ça va nous plaire !

Même si on n'aime pas les corridas, nous avons prévu de visiter l'un des grands élevages de taureau de combat dans la campagne sévillane.

Bien sûr on ne peut résister à faire la route des villages blancs, typique de cette région écrasée de soleil l'été.

Mais il faut aussi savoir sortir des sentiers battus, et une excursion dans la "Campiña" devrait nous apporter un peu d'imprévu.

Aller en Andalousie sans voir Cadix et Jerez serait une faute de goût que nous ne ferons pas.

Et l'Andalousie sans flamenco, ce n'est pas sérieux, aussi nous irons passer une soirée à  faire la fête autour de flamenco !

Ollé !!

 Andalousie-projet-voyage-4-Seville.jpeg

Voici donc ce que nous avons planifié, mais le "grand luxe" que nous nous autorisons, c'est de pouvoir faire aussi tout autre chose, en fonction de nos envies du moment.

Vous qui allez suivre notre périple, vous pourrez en juger !!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 18:05

Compte tenu que nous devons repartir de SEVILLE le 23 juin vers 8h du matin et donc être à l'aéroport  1h avant, nous avons préféré terminer nos vacances dans cette ville afin d'être sur place pour repartir.

Conséquence directe, à l'arrivée, on partira directement sur GRENADE, ce qui n'est pas un problème puisque on va atterrir vers 16h30 à Séville.

C'est donc tout naturellement qu'on a commencé par planifier notre séjour du 12 au soir au 17 matin.

La lecture des guides nous a amené à trier ce qui était incontournable, ce qui était intéressant, et enfin ce qui était possible de nous intéresser en fonction de nos envies.

On pense donc rester en ville le 1er jour, puis visiter le lendemain, le plus grand parc national d'Espagne, celui de "Cazorla et Segura". Je compte bien me faire en outre un petit "plaisir perso" !!

 Carte Grenade

Une excursion vers Jaén et Cordoue (où le grand-père de michèle était cordonnier) et comme ce sera le jour de son anniversaire, le 15 juin, une soirée "andalouse" surprise.

Ensuite, comme pour le tour de France, une journée de repos, pour faire du shopping ou ne rien faire, suivant notre humeur.

 

Et le lundi 17, on en profitera pour visiter ANTEQUERRA qui est sur la route de SEVILLE, où on arrivera en fin de journée.

Bien sûr pour mettre tout ça en musique, je me suis renseigné en fine sur le site http://www.tripadvisor.fr/ et contacté un belge Sam, marié à  Aurore, qui gère un gîte à BAZA: Cuevas andalucia: (http://www.cuevasandalucia.es/es/index.php/gites-ruraux-andalousie

 Andalousie projet voyage 3 Grenade

Et comme toujours, j'ai fait une carte heuristique pour bien me mémoriser tout ça !

Partager cet article
Repost0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 00:45

 

Pour préparer notre voyage andalou, nous avons d'abord acheté 2 guides, l'incontournable "Guide Vert" Michelin, et le "Lonely Planet".

Bien que le "Routard" soit aussi un bon guide, les 2 autres nous ont paru plus pertinents pour organiser notre périple.

 

Dés septembre 2012, nous avons retenu les billets d'avion, car on peut avoir de meilleurs prix sur Air France qu'avec les compagnie Low-cost, en réservant très en avance; !

Exemple: Toulouse-Séville AR: 110 € tout compris.

 

Pour ne pas avoir à changer d'hôtels trop souvent, nous nous sommes concentrés sur 2 villes: Séville et Grenade avec la possibilité de faire des excursions en louant une voiture confortable.

On a prévu une Skoda Yeti à l'arrivée à Séville.

 

On a également choisi la formule "appart-hôtel" qui permet d'avoir une cuisine pour les jours où on ne veut pas manger au restaurant, avec, pour chaque couple sa chambre et sa salle de bain.

 

Nous avons fait la sélection des autres villes qui nous paraissaient importantes à voir en fonction de nos intérêts communs:

Cadix, Cordoue, Jaén, Jerez, Ronda.

Le Parc national de Cazorla et Segura, la Campiña, et bien sûr la route des villages blancs.

Sans oublier de visiter un élevage de toros (en espagnol) sauvages !

 

Toujours avec l'aide d'une carte heuristique, j'ai proposé les sorties suivantes à Monette, Richard et Michèle.

 Andalousie projet voyage 2

 

Une fois qu'on  s'est mis d'accord sur ce que nous souhaitions visiter, reste plus qu'à planifier tout ça dans le temps, en se gardant pleins de "trous" pour faire d'autres choses ou se reposer, suivant notre humeur et nos articulations.

 

 

à suivre ...

Partager cet article
Repost0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 00:47

Aller passer 2 semaines en Andalousie, avec l'espoir d'y trouver du soleil, un accueil chaleureux, des rencontres humaines intéressantes, c'est bien.

Découvrir l'Al Andalus, qui est la période de l'occupation arabe de l'Andalousie, et visiter les principaux monuments sans se prendre la tête, mais sans rater l'incontournable, est aussi notre préoccupation.

Enfin profiter de la nature, des parcs nationaux, des élevages de taureaux de combats, est également inclus dans notre programme.

Mais faire tout ça , en n'ayant pas à faire ses valises tous les jours (ou tous les 2 jours) pour changer de ville a été une condition sine qua none.

 

D'où partir, où loger, comment se déplacer, à quelle époque, pour avoir un bon rapport qualité/prix,   le maximum de soleil, sans canicule, voilà ce que nous avons commencé à préparer depuis septembre 2012.

L'idéal, c'est de partir à 2 couples, qui se connaissent bien, et qui ont beaucoup de points communs (curiosité, bonne humeur, même tranche d'âge, etc ...)

C'est donc tout naturellement que nous avons envisagé de partir faire ce voyage andalou avec nos amis Richard et Monette, les "Miaous" avec qui nous avons fait il y a 2 ans la croisière jusqu'à Istanbul.

Afin de se faire une idée, j'ai utilisé (grâce à Marie) la technique du "mind mapping" qui consiste à mettre ses idées sur une carte heuristique "en vrac".

Voici la 1ère ébauche réalisée:

 

Andalousie projet voyage 1-copie-1


à suivre

Partager cet article
Repost0