Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 11:51

Et ça c'est dommage !

Généralement les guides sont fatigués de répéter toujours la même chose, et fatiguant pour les touristes qui reçoivent une masse d'informations difficile à assimiler.

Si on y ajoute une voix monocorde, comme celle de la jeune guide que nous avons eu le 2ème jour à St Petersburg, ça nous a donné l'impression d'un CD mis dans un robot.

Aussi quand exceptionnellement, on a  la chance de tomber sur une guide, qui ne fait aucune faute de français, emploie des expressions amusantes comme:

"Purée, je n'arrive pas à joindre le chauffeur"

le tout sans accent, on passe une journée à boire ses paroles.

Julie, native de St Petersburg, est une amoureuse de la langue française, et nous a donné toute la journée, l'impression que nous étions "uniques" répondant à toutes les questions, avec calme et justesse.

Voici quelques photos d'elle avec sa pancarte "Costa"

 

Vous y avez échappé ... à St Petersburg
Vous y avez échappé ... à St PetersburgVous y avez échappé ... à St Petersburg
Vous y avez échappé ... à St Petersburg

C'est la seule guide qui a nous a fourni des écouteurs, comme dans un musée, ce qui nous a permis de ne pas être agglutinés près d'elle pour comprendre ses explications.

Tout le monde a beaucoup apprécié cette attention.

Je n'ai pas pu résister à m'acheter un tee shirt de Vladimir.

Je vous laisse deviner ce qu'il y a écrit dessus !

Vous y avez échappé ... à St Petersburg
Partager cet article
Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 10:58

Attention:

Si vous êtes mélomane averti, et de surcroit fan de Sibélius, sautez cet article, et passez directement au suivant.

En revanche, si vous pensez chanter faux, et n'osez pas vous produire en public, voici de quoi vous décomplexer.

Notre guide, octogénaire, et très érudit, s'est senti obligé à chaque arrêt, d'illustrer son discours par un morceau de chant, avec une interprétaion toute personnelle;

Le premier qui nous a pris au dépourvu s'est déroulé dans le parc Sibélius, juste à côté des 2 oeuvres à la gloire de ce compositeur finlandais

 

PS: Mot de passe: Sibélius:

​Nous sommes ensuite allés voir le superbe auditorium d'Helsinki, particulièrement soigné au point vue acoustique.

Afin de nous montrer que c'était vrai, nous avons eu droit à un 2ème air "à capella".

Chaud devant ! 

PS: Même mot de passe pour la vidéo (avec 1ère lettre en majuscule, sans oublier l'accent aigu) 

On pensait qu'en quittant Helsinki, pour rejoindre le petit port de pêche PORVOO datant du Moyen-âge, nous éviterions une 3ème romance.

Que nenni !

3 marches devant une maison, sur la place centrale de ce village, ont suffi à notre ténor pour récidiver.

A l'indifférence des marchands installés sur la place, on sent bien qu'il est connu !

 

PS: Mot de passe: Porvoo (1ère lettre maj.)

 

 

Je n'ai désormais plus de complexes pour chanter dans la salle de bain, mais quand même, je ferme la porte !

Partager cet article
Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 09:45

Il y a souvent un choix à faire dans les photos que l'on publie sur un blog.

Compte tenu du coût très élevé des connexions Internet par satellite, il n'est pas possible de mettre des vidéos.

Aussi, maintenant que nous sommes revenus sur terre, voici un florilège de photos et de vidéos auxquelles vous avez échappées.

D'abord à Stockholm, en arrivant au musée VASA (le galion qui a coulé au XXVIIème s.)

on  passe devant un énorme parc d'attraction avec des manèges très haut et beaucoup de "grand 8".

 

Vous y avez échappé ... à Stockholm !

En particulier l'un d'eux, qu'il ne faut pas prendre après le repas !

Vous y avez échappé ... à Stockholm !

Juste avant, nous sommes passés devant une grue déguisée en girafe, ce qui a beaucoup amusé les nombreux enfants sur le bateau navette qui les amenait au parc d'attraction.

Vous y avez échappé ... à Stockholm !

Là où on constate que les Stockholmois sont "stricts", c'est en regardant leurs HLM:

aucun graffiti, aucun tag.

Vous y avez échappé ... à Stockholm !

Même le port semble sorti d'une carte postale; bus et camions propres, pas un déchet par terre.

Vous y avez échappé ... à Stockholm !
Partager cet article
Repost0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 00:02

Nous avons profité des (presque) 24h en mer, entre Tallinn et Stockholm, pour essayer les activités d'eau.

Nous nous sommes d'abord posés à la piscine chauffée et couverte, mais elle sentait trop le chlore !

On s'est donc rabattu sur la petite, en poupe du navire, que j'ai arpenté de long en large, avec mon beau polo MSC.

Fin de la croisière

L'eau était de température "baltique", soit 13°, juste le temps de faire quelques brasses et je suis sorti.

 

Fin de la croisière

Il n'y avait personne dans le jacuzzi, et nous en avons profité pour nous faire masser.

Même Michèle qui n'aime pas cette activité est venue me rejoindre.

 

Fin de la croisière

Avant d'aller nous habiller pour la soirée de gala, nous sommes passés admirer les sculptures sur pastèques et melons d'eau.

 

Fin de la croisièreFin de la croisière

Petit clin d'œil amusant à la vente de masques vénitiens, son responsable avait affublé la statue de Botero, d'un joli masque.

 

Fin de la croisière

Une photo de Michèle sur le balcon de notre cabine …

 

Fin de la croisière

… et nous voilà installés pour le spectacle.

 

Fin de la croisière

Les spectacles sont toujours splendides et nous n'en avons raté aucun !

PS: Pour faire défiler les photos, utiliser les flèches sur les côtés.

Fin de la croisière
Fin de la croisière
Fin de la croisière

Le repas de gala est toujours un moment attendu par beaucoup de croisiéristes, surtout par ces dames, car c'est le moment de pouvoir s'habiller en tenue de soirée.

 

Une dernière photo de notre table.

 

Fin de la croisière

Depuis quelques jours nous sommes rentrés dans la période des "nuits blanches".

Voici le soleil à minuit.

Il n'arrive pas à obscurcir totalement la nuit.

 

Fin de la croisière

Michèle qui s'est réveillée le lendemain matin a pris une nouvelle photo, où le soleil commence à bien briller.

Que ce soit à Stockholm ou à St Petersburg, ces journées sont festives, car dans 6 mois ce sera le contraire: Juste 2h de clarté et la nuit tombe vers 14h30.

C'est pourquoi dans ces régions il n'y a pas de volets, afin de permettre au moindre rayon de soleil de pénétrer dans les appartements.

Fin de la croisière

Et voilà notre belle croisière s'achève par un massage de nos vertèbres dans l'aéroport d'Amsterdam.

 

 

Fin de la croisière

Maintenant, on va pouvoir enfin … se reposer !!

Partager cet article
Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 18:13

Comme l'escale de Tallinn était lors de cette première rotation plus longue que d'habitude, nous n'avons rejoint Stockholm que le vendredi à 16h (au lieu de 10h).

L'arrivée dans le fjord est toujours un moment reposant, car on avance très lentement.

Il y a toujours 59 ponts, 14 îles dans Stockholm, 2 écluses entre le lac et la mer baltique (le lac est plus haut).

Nous avons appris que le "holm" de Stockholm veut dire "île".

J + 6 : Retour Stockholm

Aussi, les grandes excursions n'étaient pas disponibles et il a fallu se rabattre sur celles qui ne duraient que 2h ou 3h.

Comme nous avons déjà visité le musée Vasa et fait à pied le centre ville, on a pris la visite "Tour de la Ville et Sky View".

Ce Sky View est une grosse sphère (la plus grosse d'Europe) où se déroulent à l'intérieur des concerts, les matchs de toutes disciplines (hors football) car un stade mitoyen est réservé à ce sport.

 

J + 6 : Retour Stockholm

2 petites sphères, en verre, pouvant amener 14 personnes, montent le long d'une crémaillère jusqu'en haut, et permettent aux spectateurs de jouir d'un point de vue "extraordinaire".

 

J + 6 : Retour Stockholm

Ça, c'est ce que vend COSTA.

En réalité on monte dans un bus sans en sortir, pour pouvoir faire des photos, sauf pour monter dans la sphère.

Sauf qu'on ne nous dit pas où elle est située.

Nous voilà donc partis, on quitte le centre ville, on passe devant un parc d'attraction où j'ai eu juste le réflexe de prendre des "chaînes", non pas à quelques mètres du sol, mais à plus de 10 m de haut.

 

 

J + 6 : Retour Stockholm

Effectivement, on voit bien en montant, le stade de foot, certes pas mal, mais boff !

 

J + 6 : Retour Stockholm

Le seul intérêt qu'il y a eu, a été de voir Michèle (qui est sujette au vertige), se rapprocher de la paroi en verre de la boule, le temps de faire une belle photo souvenir.

 

 

J + 6 : Retour Stockholm

Expliquer que cette grosse sphère se situe loin en banlieue, n'est pas très vendeur, aussi Costa s'est bien gardé de nous le dire !

Mais quand on découvre qu'au lieu de voir de haut, les points les plus intéressants de la ville, on a le choix entre voir les HLM de banlieue ou les usines !!

 

J + 6 : Retour StockholmJ + 6 : Retour Stockholm

Comme on ne monte que par 14 à la fois et qu'on était 40, on a eu le temps de discuter avec la guide des conditions de vie des suédois:

40 h de travail par semaine

Retraite entre 65 et 67 ans, mais le retraité touche 70% de son salaire moyen sur sa carrière.

Les études supérieures (Facs, Grandes Ecoles) sont gratuites.

Les salaires sont parmi les plus élevés d'Europe (avec la Norvège).

Mais dans l'Est de Stockholm, le prix du m² est souvent supérieur à 15 000 €.

Nous sommes rentrés en passant devant un superbe 3 mâts carré, le Af Chapman, reconverti en auberge de jeunesse !

J + 6 : Retour Stockholm

Et juste le temps d'apercevoir le grand théâtre Gungliga, on était de retour au bateau.

 

J + 6 : Retour Stockholm

Bref, une excursion attrape-couillons !

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 11:38

Il est des endroits que l'on peut visiter par soi-même, lorsqu'ils sont très connus, ou que leur signification est simple.

L'histoire de Tallinn, et de l'Estonie nous était peu connue (même très peu connue) aussi, avoir un bon guide nous a permis d'apprécier ce petit état de 45 000 km², à peine plus grand que la Suisse.

De tous les ports où nous avons débarqué (toutes croisières confondues) celui de Tallinn, situé en ville, est l'un des plus intéressants.

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

De notre cabine, nous avions une jolie vue des extérieurs avec de petits immeubles, bien proprets.

L'Estonie n'est pas N°1 européenne en matière d'écologie pour rien, et ça se voit avant même de débarquer.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Ça a permis de faire une photo de Michèle, avec le Luminosa en fond !

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Pour briser les fortes vagues d'hiver, une digue formée avec des blocs de béton en forme de seaux de plage renversés, font une grosse impression.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Ce n'est pas une guide qui nous accueille, mais deux.

Tatiana, l'officielle, et un français, Ludovic, marié à une estonienne, nous ont permis de (bien) comprendre cette ville moyenâgeuse.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

La visite commence par la ville haute (Toompea) et la forteresse qui l'entoure.

La ville date de la fin du Xème siècle, car située sur une colline, elle était un point stratégique entre les commerçants de l'Ouest et de l'Orient.

C'était une ville riche au Moyen-âge, car faisant partie, au XIIIème siècle, de l'association des cités marchandes allemandes (la Hanse)

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Si cette ville est aussi bien conservée, c'est qu'en 1939 lorsque la Russie a donné comme ultimatum à la Finlande et l'Estonie de passer sous son contrôle, cette dernière qui n'avait pas les moyens de lutter contre la Russie a accepté (alors que la Finlande a refusé), et le front avec les nazis ne se trouvait qu'à 150 km de Tallinn.

Nulle part, on n'échappe aux "bondieuseries" (comme disait Yvane).

Le christianisme est arrivé à la fois de l'Ouest et de l'Est: les cathos de l'Ouest et les Orthodoxes de l'Est.

La visite a donc commencé par la cathédrale St Alexandre Nevski, construite par les tzars Alexandre III et Nicolas Ier.

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

On mesure vite la richesse des cités au poids d'or dans leurs églises.

Et ici, on voit qu'on ne roule pas dessus !

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Mais attention, une cathédrale peut en cacher une autre !

Les luthériens ont aussi la leur, certes plus modeste, mais bien plus curieuse.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

En effet des blasons ornent tous les murs !

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Il s'agit des armoiries des grandes familles qui lors d'un décès d'un des leurs, viennent remettre ce souvenir à la vue de tous.

Pour les autres manants, les enterrements se font ici à la vodka !

A chacun sa célébration.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New articleJ + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Nous avons eu toutes ces explications "en cage" car les bancs de la cathédrale sont séparés par des demi cloisons de 1,2 m environ, ce qui fait qu'une fois assis on ne voit que les têtes qui dépassent.

Etonnant, dans une église luthérienne, on a entendu chanter l'Ave Maria (par une belle chorale qui répétait).

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Pour descendre de la ville haute à la basse, il y a principalement 2 chemins:

La "Jambe longue": Pikk Jalg, plus large et plus longue, et la "Jambe courte": Lühike Jalg, raidillon servant de raccourci.

A Berlin, on a connu le "mur de la honte" pour séparer l'Est de l'Ouest, ici pour séparer la ville haute de la basse, le mur construit en 1380, fut baptisé par le peuple le "mur de la haine".

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

C'est quand même dans la ville basse que le commerce se faisait.

Il existe encore des fenêtres avec des vitres en carreaux de l'époque médiévale.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

Les représentants de chaque profession se regroupaient dans des associations appelés des Guildes.

Pour appartenir à la "Grande Guilde" il fallait être à la fois un grand marchand, marié et citoyen de la ville.

Le Guilde St Canut regroupait les marchands allemands (orfèvres, horlogers etc …).

Juste à côté se trouve la Guilde des têtes noires (leur chef, Maurice, était africain) réunissait les célibataires.

Cette confrérie date de 1400.

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

La visite s'est terminée place de l'Hôtel de Ville, qui depuis le XIIIème siècle est restée le centre de la ville basse.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

On y voit la pharmacie Raeapteek, la plus vieille d'Europe.

Généralement, l'explication du sigle des pharmaciens (une coupe et au dessus un serpent) est la représentation du venin et de l'antidote.

A Tallinn, on nous propose autre chose:

Le serpent mue, et se retrouve avec une peau neuve.

En buvant les médicaments du pharmacien, on fera comme lui, on va se régénérer.

 

J + 5 : Tallinn (Estonie) New article

En tout cas, un grand merci à Tatiana, car sans toutes ces explications la visite aurait beaucoup perdu de l'intérêt.

On a pu aussi discuter des conditions de vie de tallinniens.

C'est encore pire que les russes.

Le taux d'imposition est de 20% pour tous + 2% pour la cotisation chômage + 2% pour les médicaments.

Soit près d'un quart du salaire qui n'est en moyenne que de 600 € pour un ouvrier.

Et vive le capitalisme des pays de l'Est !

 

J'ai pu enfin charger les photos dans l'aéroport de Stockholm, et vous envoyer l'article complet.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 20:55

Il est des endroits que l'on peut visiter par soi-même, lorsqu'ils sont très connus, ou que leur signification est simple.

L'histoire de Tallinn, et de l'Estonie nous était peu connue (même très peu connue) aussi, avoir un bon guide nous a permis d'apprécier ce petit état de 45 000 km², à peine plus grand que la Suisse.

De tous les ports où nous avons débarqués (toutes croisières confondues) celui de Tallinn, situé en ville, est l'un des plus intéressants......

Dommage, je suis bloqué par Over-blog, pour une cause inconnue, et je ne peux pas mettre une seule photo pour illustrer cet article !

Ce blog est-il arrivé au max de photos possibles ?

où est-ce à l'étranger que ça bloque ?, je n'en sais rien !

J'ai déjà rédigé les 2 articles suivants, et je ne pense pas pouvoir les mettre en ligne avant mon retour sur Marseille.

Désolé, mais j'espère que vous aurez la patience d'attendre.

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 00:38

Pour notre 2ème jour à St Petersburg, nous n'avons pris que l'excursion de l'après-midi, le tour de la ville.

Car le 27 mai, correspond à notre 14 juillet.

C'est en effet le 27 mai 1703 que Pierre 1er a posé … la 1ère pierre de cette ville.

Et comme Vladimir Poutine est natif de St Petersburg, il vient célébrer cet événement aujourd'hui.

D'où, des drapeaux de toute l'Europe partout !

J + 4: Suite et …fin

Et pour faire bonne mesure, les ponts sont aussi décorés de drapeaux bleus et blancs, car il va y avoir une grande épreuve sportive (de hockey ?).

 

J + 4: Suite et …fin

Nous avons commencé notre visite par la cathédrale orthodoxe St Isaac, célèbre par ses 112 colonnes de 12 m de haut et de 114 tonnes chacune, ses murs de 5 m d'épaisseur et le fait qu'elle peut accueillir 12 000 fidèles (car ils restent debout).

 

J + 4: Suite et …fin

Sur la place St Isaac se dresse la statue de Nicolas 1er.

Elle a la particularité de n'avoir que 2 points d'appui.

Pour l'équilibrer il a fallu remplir de plomb la croupe du cheval et fixer les pattes du cheval au piédestal avec de grosses tiges métalliques.

J + 4: Suite et …fin

En surplomb, se trouve l'Amirauté (Ecole Navale) qui fût le 1er chantier naval.

L'édifice fut reconstruit au début du XIXème siècle, et pour qu'il soit bien visible il est surmonté d'une flèche avec à son bout une girouette en forme de Caravelle.

 

J + 4: Suite et …fin

L'une des principales cathédrales de St Petersburg est celle de la Résurrection du Christ, plus connue des habitants sous le nom d'église du St Sauveur sur Sang versé, car c'est là que repose Alexandre II qui a été victime d'un 8ème attentat (enfin réussi !) en 1881.

Une partie du pavé taché de sang y est conservé; ce qui explique pourquoi cette église est si avancée dans la rue.

C'est aujourd'hui un musée.

 

J + 4: Suite et …fin

Puis en traversant la Neva, on a revu la façade de l'Ermitage visité la veille.

 

J + 4: Suite et …fin

Et on est arrivé sur la Place du Sénat dont le point central est la statue de Pierre le Grand, réalisée par le français Falconet vers 1775.

Elle est posée sur un bloc de granit de 1600 tonnes !

 

J + 4: Suite et …fin

La bourse est entourée de 4 colonnes Rostrales, qui sont les phares du port.

Elles sont décorées de rostres en métal (éperons de navires antiques) et de 4 statues à leurs pieds qui représentent les 4 principaux fleuves de la Russie:

La Volga, le Dniepr, la Neva et la Volkov.

 

J + 4: Suite et …fin

Nous avons fini notre visite par la Forteresse qui abrite la cathédrale Saints Pierre et Paul, construite en 1712, et qui est le point le plus élevé de St Petersburg.

 

J + 4: Suite et …fin

Beaucoup de queue, pour voir la nécropole de tous les empereurs de Russie (à l'exception de Nicolas II).

De l'or encore de l'or !

 

J + 4: Suite et …fin

Les caveaux de Pierre 1er et de Katherine 1er y sont exposés …

J + 4: Suite et …fin

… tout comme celui de Katherine II La Grande.

 

J + 4: Suite et …fin

En revenant au port on a discuté du salaire moyen d'un russe qui est de 35000 roubles par mois (environ 800 €) et surtout du fait que l'impôt n'est pas progressif et représente 13% des revenus, de l'ouvrier au milliardaire.

Sans compter que les médicaments ne sont pas remboursés.

On est vraiment loin de l'idéal de Lénine !

 

PS: Demain jeudi, nous serons en Estonie !

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 00:10

L'Ermitage, ou palais d'hiver, est l'un des plus grand musée du monde avec 3 millions d'œuvres.

Fondé en 1764 par Katherine la Grande, qui fût la première collectionneuse en créant son "musée privé", cet ensemble de 5 bâtiments renferme de prestigieuses collections d'antiquités et de peintures.

J + 4 suite: L'Ermitage

On y accède par l'escalier monumental en marbre de Carrare.

J + 4 suite: L'Ermitage

La 1ère grande salle laisse pantois par ses dimensions et surtout sa richesse en or.

J + 4 suite: L'Ermitage

Les lustres sont des vraies splendeurs !

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Puis on accède à la salle du trône

J + 4 suite: L'Ermitage

Le trône des tsars est à l'image de leur puissance.

J + 4 suite: L'Ermitage

Difficile d'accéder aux 2 œuvres réputées de Léonard de Vinci:

La Madone Benois et la Madone Litta.

Les asiatiques tiennent absolument tous à faire un selfie avec ces 2 tableaux, et ça ralentit considérablement la fluidité de la visite !

J + 4 suite: L'Ermitage
J + 4 suite: L'Ermitage

Puis on change encore de bâtiment en traversant des couloirs aux plafonds décorés avec de belles peintures.

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Et nous voici dans la salle des malachites

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Dans le dernier bâtiment on trouve la salle du pavillon avec des lustres en cristal de roche.

Une pensée émue pour les générations de petites mains qui ont fait briller ces joyaux.

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Nous avons fini la visite en beauté, en pouvant accéder à la chapelle privée des tsars; même notre guide ne l'avait jamais vue.

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Nous avons quitté l'Ermitage en passant sous ce plafond d'or.

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Devant la connaissance et surtout la simplicité des explications données par Julie, nous lui avons fait une ovation en revenant au navire.

 

J + 4 suite: L'Ermitage

Et demain, 27 mai ce sera un jour historique pour St Petersburg, donc ....

A demain !

Partager cet article
Repost0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 18:14

Nous n'étions pas rentrés depuis 1h dans les eaux russes, que FREE (fort opportunément) m'a envoyé un dernier message pour me dire qu'ayant dépassé 50 € d'Internet, mon téléphone était bloqué.

J'avais bien noté sur leur précédent message que le tarif du Mo était de 0,23 € en Finlande, mais qu'il passait à près de 4 € en Russie ! Soit 18 fois plus cher !

Donc, retour à la case départ et communications Internet par la voie satellitaire de COSTA, moyennant quand même 18 € de l'heure de connexion (ou 0,50 € la minute).

Note perso: Certains habitués des croisières avaient pris la précaution d'acheter des crédits Skype Wifi, qui ne facture que 0,14 € la mn.

Bon à savoir pour la prochaine fois !

 

Pour cette première matinée russe, nous avons commencé par la visite du Palais d'été, palais de Katherine.

Bon choix, car le lendemain, 27 mai, Vladimir Poutine y sera pour un dîner et un concert, et le palais sera fermé au public !

En arrivant on découvre une statue de Pouchkine, qui a fait une partie de ses études au lycée mitoyen qui maintenant porte son nom.

J + 4 : Chez les Russes

La façade dorée impressionne par ses 300 m de long et ses statues dorées.

 

J + 4 : Chez les Russes

Comme il fallait beaucoup de dépendances, autant les faire belles et les mettre de chaque côté de l'entrée principale

J + 4 : Chez les Russes

La grande salle de réception est en effervescence car on prépare l'arrivée du "tzar" Poutine.

J + 4 : Chez les Russes

Tout le palais regorge d'or:

 

 

J + 4 : Chez les Russes

Même la plus petite salle à manger est d'un luxe très raffiné.

J + 4 : Chez les Russes

Chaque salle possède son poêle à bois pour avoir un minimum de chaleur.

J + 4 : Chez les Russes

Plusieurs salles portent le nom de la couleur des parements, comme ici, la salle verte:

J + 4 : Chez les Russes

Le "clou" est bien sûr la fameuse chambre d'ambre, caractérisée par des décorations sur les murs en ambre et des miroirs recouverts de feuilles d'or.

Cette pièce fut créée au début du XVIIIème siècle, mais a été volée par les nazis.
Malgré les recherches, on ne l'a jamais retrouvée.

Elle a donc été reconstituée à l'identique en 2003 par des artisans russes.

Qu'on ne prenne pas de photos au flash, c'est normal, mais l'interdiction de toutes photos, faut pas charrier.

Il n'y a eu que les "latins" pour en faire discrètement (comme moi !)

J + 4 : Chez les Russes

La visite s'est terminée dans les jardins somptueux du palais.

 

J + 4 : Chez les Russes

Nous avons eu toute la journée, une guide formidable, Julie, née à St Petersburg, et passionnée de langue française.

On avait l'impression de faire une visite privée, tant elle était spontanée et ne récitait pas du texte appris par cœur.

Tout le monde l'a d'ailleurs fortement applaudie.

 

J + 4 : Chez les Russes

Puis on est allé manger dans un restaurant "typique" au centre ville.

On a retrouvé nos amis de table, les brivistes, Jacques et Nicolas, et tout naturellement on a mangé ensemble.

 

 

J + 4 : Chez les Russes

PS: Le bouillon était tellement fade, que pour le relever, nous y avons versé la moitié de notre verre de vodka (sauf Michèle !)

 

Partager cet article
Repost0