Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 11:12

Les jours se suivent mas ne se ressemblent pas forcément.
Pour la première fois depuis notre départ nous sommes arrivés, vendredi  26 mai, dans la salle d'embarquement de L.A. 1h30 avant le départ. Petit dodo dans la salle. Puis départ à 13h pour 8h30 d'avion avec une arrivée à 18h30 compte tenu de 3h de décalage horaire.
On ne change pas notre recette (longuement éprouvée) de lutte contre le "jet lag" (c'est le décalage horaire pour les non anglophones). On se met donc dès que l'on rentre dans l'aéroport à l'heure du pays d'arrivée, et on dort le plus possible dans l'avion pour emmagasiner des heures de sommeil. Oreiller, couverture, et hublot fermé, nous ont permis d'arriver en forme à Papeete.
Nous avons mis plusieurs jours aux USA pour faire comprendre à nos interlocuteurs le lieu de notre destination: Tahiti, car nous prononcions TA - I - TI à la française, en expirant; mot incompréhensible pour les américains qui prononcent: TA -HHHI - TI en aspirant très fortement le HHI. De la même manière il faut prononcer PA - PAI - TAI en appuyant sur la dernière syllabe en non PA PAI -TEU, comme à Marseille.
Grosse surprise lorsque nous avons rouvert le hublot à 18h15 pour voir l'arrivée sue FAAA (l'aéroport de Tahiti).

            planisphere

Nous avions oublié que nous avions traversé le tropique du cancer, l'équateur et que nous n'étions pas loin du tropique de Capricorne. Et donc que nous étions en hiver. Et en hiver la nuit tombe vite, au point que nous étions passés d'un coucher de soleil à 20h à un coucher de soleil à 18h.

     DSC-0175-light.jpg       DSC-0173-bis.jpg

Nous avions réservés grâce aux très bonnes relations que nous avions noués par email, avec le manager du Sofitel de Papeete, notre soirée au restaurant japonais, très connu sur l'île.
Mais évidemment il fallait un imprévu pour que notre périple ne soit pas trop lénifiant: une bonne grève a paralysée une partie de l'économie en particulier le ravitaillement en poisson.

Donc en arrivant on nous a annoncé que le dîner était annulé, mais que le Sofitel nous offrait le déplacement AR en taxi, à l'hôtel Intercontinental qui comme tous les vendredi soir offrait un spectacle de danse polynésiennes à leurs clients.
Chaud-froid de filet de thon au curry pour Michèle, salade de poissons crus pour moi, ravissement des yeux devant les performances de superbes danseurs et danseuses.
 Afin de profiter du jour qui se lève  vers 7h, nous avons pris le petit déjeuner sur notre balcon en voyant s'ébattre les premiers nageurs dans la piscine;

DSC-0137-b-light.jpg  DSC-0138-b-light.jpg

Le lendemain samedi, nous sommes allés faire le marché à Papeete.
Michèle était intéressée par les fleurs et les sacs
 DSC-0154-b-light.jpg

et moi, comme si je n'étais pas assez dodu comme ça, par les rayons poissons et fruits.

     DSC-0158-b-light.jpg   DSC-0151-b-light.jpg
 FEI: bananes à cuire                         Ananas découpe polynésienne                     Divers poissons en lots tressés

Puis au détour du chemin, nous arrivons par hasard au port, et que voyons nous, amarré au quai ?

Comme il est 1h 10 du matin, et que la journée de demain s'annonce chargée, vous n'aurez la surprise que dans le prochain article.

à suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Moi, j'en ai plein les mirettes.
Répondre
L
Vous voici enfin arrrivé dans "la quietude" des vacances, quelle explosion de couleurs, prenez-en plein les yeux....<br /> Chaque épisode de vos aventures est suivi avec intérêt par toutes les Colombes, moi la première qui attend avec impatience la suite des évènements, un vrai roman que je mets en page et que je fais circuler dans l'atelier....<br /> Michelle ramène nous pleins d'idées colorées pour réaliser vêtements et tableaux comme tu le fais si bien ! Bises a bientôt
Répondre
P
Ca y est!<br /> Vous êtes au coeur des vacances!<br /> Profitez bien du dépaysement!<br /> <br /> Moi, j'aurais dit le bateau de vos amis..??<br /> <br /> (Attention aux photos qui ont l'air parfois un peu sombres)
Répondre
M
Vive le soleil,les bananes et les ananas...Nous sommes sous des trombes d'eau et rentrons des promenades plus boueux que des SDF...Un jour,il ne pleuvra plus...<br /> Profitez de la vie et sachez que même crottés les Odathomimo tiendront la route!!!Mille bisous...
Répondre
M
Magnifiques couleurs...Michèle en rentrant, tu as de quoi peindre pour nous restituer "l'odeur" et les bruits !!! qui nous manquent...<br /> N'avez-vous pas retouvé "la sardine" (qui a bouchée le port de Marseille) amarrée ???!!!
Répondre