Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 22:58

Rendez-vous incontournable, dans les visites à faire chaque année:

Les BAUX de Provence et plus particulièrement les Carrières de Lumières qui proposent cette année une promenade pour découvrir entre les blocs de calcaire, les chefs-d’œuvres de PICASSO et les Grands maîtres espagnols.

C'est la 1ère fois que nous y sommes allées pour faire la fermeture de 19h.

Entrés un peu avant la fermeture des guichets à 18h, c'est un moment propice car il y a peu de visiteurs et on peut se déplacer facilement et se mettre aux endroits stratégiques, comme sur le petit banc au milieu ou en haut contre la balustrade.

Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols

Le spectacle commence par un programme court:

"Flower Power , la culture pop"

On a l'impression de se déplacer dans une ville immaginaire, invités à se perdre dans les pas de notre génération (j'avais 25 ans) de la fin des années 60, qui a changé le monde (au moins un peu !)

PS: J'ai mis toutes les photos, afin de permettre aux lecteurs qui ont le temps de les faire défiler en cliquant sur les flèches sur les côtés.

Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols

On a ensuite 3 parties:

  • Les périodes Bleue, Rose et Classique
  • La période cubiste
  • Les grands maîtres espagnols.

Voici donc d'abord quelques oeuvres de Picasso (hors cubisme)

Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols

Si la musique était parfois légère, nous avons eu droit à des passages plus angoissants comme celui-ci

Parmi les œuvres de Goya ou de Sorolla, ce sont les plus grandes qui ont été choisies par les organisateurs afin de bien rendre sur les immenses panneaux de calcaire. 

Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols

Le cubisme se prête bien à des projections dans des formats peu standards comme ceux des carrières de Lumière.

En particulier les œuvres en noir et blanc.

 

Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols
Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols

Devinette:

Il y avait parmi le tout petit nombre de visiteurs 2 amoureux qui ont passé la plupart du temps enlacés, sans voir le défilé des œuvres qui les éclairaient parfois.

Sauriez vous retrouver l'oeuvre (au moins le N° de la photo) projetée au moment où j'ai pris cette photo :

Carrières de lumière - Picasso et les Maîtres espagnols

Cette visite, que nous avions projetée de faire pour l'anniversaire de Michou, le 15 juin, était sur le chemin de Bagard. On a ainsi joint le plaisir des yeux à celui de retrouver les enfants et petits-enfants.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 10:59

A quelques km de la Bambouseraie d'ANDUZE, nous avons découvert la "Maison ROUGE", une ancienne filature de soie qui abrite le "Musée des Vallées cévenoles", située à St Jean-du-Gard.

Ce musée sera officiellement ouvert en avril 2018, mais on peut déjà visiter l'exposition permanente, qui montre qu'il y a, à peine un siècle, on était encore au Moyen-Âge dans les Cévennes.,

Tout le long du grand bâtiment, il y a de grand vases provenant des poteries d'Anduze (à quelques km de là), cachette très prisée des enfants

Nous pensions ces vases hors de prix, mais on a trouvé chez le fabriquant: "La Poterie de la Madeleine", les mêmes vases:

https://www.coin-fr.com/poterie/736-vase-anduze-emaille-tradition-flamme.html#

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

On est d'abord accueilli par une grande armoire du XVIIIème, relatant en 4 tableaux l'histoire biblique de Suzanne et des Vieillard qui  est un épisode biblique relatant l'histoire d'une jeune femme, Suzanne qui, observée alors qu'elle prend son bain, refuse les propositions malhonnêtes de deux vieillards.

Pour se venger ceux-ci l'accusent alors d'adultère et la font condamner à mort.

Mais le prophète Daniel, encore adolescent, intervient et prouve son innocence. Il fait condamner les vieillards.

L'épisode se trouve au chapitre 13 du Livre de Daniel, chapitre considéré comme deutérocanonique. (1)

(1)  Les livres deutérocanoniques sont les livres de la Bible que l'Église catholique et les Églises orthodoxes incluent dans l'Ancien Testament et qui ne font pas partie de la Bible hébraïque.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Déjà en pénétrant dans la 1ère salle, on est plongé dans un autre monde qui montre bien que les Cévennes étaient probablement la région la plus reculée de France, et que les avancées technologiques n'y sont arrivées que très tard.

Tout était organisé pour pouvoir travailler sur des terrains très pentus, en créant des restanques.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Afin de pouvoir s'adapter à tous les types de terre, le nombre de têtes de binettes, de fourches, de pelles, et de pioches est impressionnant.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Les mulets avaient leur tête recouverte d'une belle plaque en cuivre permettant de les identifier, mais aussi qui servait d'amulette pour les protéger des dangers.

Ces plaques, d’un diamètre d’environ 15 cm, se mettaient sur le front de la mule en étant attachées au frontal du harnais. Ces plaques étaient devenues avec le temps purement décoratives et on ne les mettait que dans les grandes circonstances : les jours de fête, pour un cortège de mariage, lors de la réception de l’évêque venant administrer le sacrement de confirmation ou encore lorsque l’on se rendait à la ville pour la foire.
Mais cet aspect décoratif est moderne : plus anciennement ces plaques frontales ont pu avoir une fonction magico-religieuse : c’étaient des amulettes protégeant l’animal du « mauvais œil ». On pensait ainsi que l’animal serait préservé des accidents. Pendant longtemps, on a également fait ainsi en Afrique du Nord et en Orient pour les ânes, mulets et chevaux mais aussi pour les chameaux.
Le plus souvent ces plaques portent le nom du propriétaire, une date (celle de la fabrication) et des motifs ornementaux.

Dans les Cévennes, 2 autres plaques latérales servaient de chasse-mouches et d’œillères. 

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Avant le XVIIIème siècle, l'élevage des chèvres était interdit dans les Cévennes, car ennemies des cultures et des forêts.

Puis ensuite autorisé afin de pouvoir fabriquer un fromage d'abord appelé le "Peraldon" puis le "Pelardon" (avec un "e") et enfin francisé en "Pélardon", et bénéficiant d'une AOC.

Aujourd'hui, c'est même une AOP (Appelation d'Origine Protégée) dont bénéficie ce fromage

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Il était conservé avec d'autres aliments dans des garde-mangers.

 

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Plus classique a été le passage dans une salle où étaient exposées de belles cloches pour les vaches.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Les cévenols étaient des paysans très pragmatiques et utilisaient des troncs d'arbres évidés et percés pour réaliser des ruches.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Tous les sabots ne se ressemblent pas.

Dans les Cévennes, afin d'économiser le bois, les sabots avaient une fabrication plus simple, comme le montre l'article ci-dessous.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Quand on pense à la soie, c'est la ville de Lyon qui vient à l'esprit, car la fabrication des vêtements venait de la région lyonnaise.

Mais l'élevage des vers à soie et la transformation des cocons de soie en bobine venait souvent des Cévennes.

On a pu suivre l'histoire du ver à soie fabriquant son cocon, puis son passage au stade de papillon.

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles
La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Des dizaines de femmes et d'enfants, à partir de 12 ans (officiellement, mais souvent plus jeunes) travaillaient de 6h du matin à 19h le soir, sur les machines bruyantes et sans aucun confort, jusqu'au début du XXème siècle; avec l'interdiction de sortir (sauf dérogation), mais aussi l'obligation d'aller à la messe!

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

Afin d'être autonome en eau, les propriétaires de cette filature, avaient érigé une éolienne qui puisait d'eau du Gardon, situé en contrebas. 

La Maison Rouge- Musée des Vallées Cévenoles

En ressortant de cette visite quelque peu éprouvante, on s'est dit que quelques soient les conditions de travail actuelle, il y a moins d'un siècle, on ne parlait pas des 35h de travail hebdo, et encore moins de congés payés ou de RTT.

On est quand même mieux au XXIème siècle !

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 10:39

La bambouseraie d'Anduze présente 240 sortes de bambous, mais aussi  une belle collection d'arbres fruitiers exotiques.

Entre 2 plantations de bambous, nous avons pu voir un frangipanier, arbre qui peut atteindre de 6 à 10 m de haut.

Ses fleurs, rouges, roses, ou blanches, sont comestibles, au contraire de ses feuilles d'un vert très brillant qui sont toxiques.

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

Puis à côté, nous avons été surpris par la grandeur d'un papayer.

Les fruits poussent le long du tronc qui est couronné par un bouquet de feuilles.

Les feuilles sont comestibles et se préparent comme des épinards.

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

Et un peu plus loin, on a découvert un goyavier.

La peau des goyaves vertes devient jaune à maturité.

Selon les variétés la chair est blanche, rose,ou rougeâtre. 

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

On est ensuite passé devant un magnolia géant.

Cet arbre apparu sur terre il y a plus de 140 millions d'années, est originaire d'Amérique du Nord.

Il est probablement le 1er arbre à avoir eu des fleurs sur terre.  

C'est un arbre de prestige comme le séquoia. Il mesure jusqu'à 30 mètres de haut ; celui de la Bambouseraie fait 35 mètres ! 

C'est le 2ème magnolia plus haut de France. 

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

Un des jardiniers de la bambouseraie étant laotien, il a construit une maison typique du Laos sur pilotis. Elle comporte dans la cuisine, un trou pour jeter les épluchures et les reliefs des repas afin de nourrir les animaux domestiques qui circulent sous la maison.

Comme elle est fabriquée en bambous et que le degré d'humidité est trop faible en France pour garantir sa solidité, on ne peut pas la visister.

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

Dans une autre allée, nous nous sommes arrêtés devant le plus grand chêne pédonculé d'Europe (à son stade de croissance) car il est jeune, 150 ans à peine, mais s'élève déjà à près de 30 m de haut.

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

La visite guidée s'est arrêtée là, mais nous avons été invités à finir notre balade dans le jardin japonnais.

En y pénétrant on a découvert un Ooréka et des tailles d'arbres originales.

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept
 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept
 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

Les jardins japonais sont très relaxants à regarder de loin, mais encore plus quand on prend le temps de se promener au bord de leur cours d'eau, traversé par un joli pont avec ou sans gloriette.

 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept
 Bambouseraie d'Anduze  (2) - 17 sept

C'est sur cette agréable sortie en famille que se terminent nos 15 jours de vacances, en majorité bretonnes.

Merci à tous ceux qui ont posté des commentaires.
Il ne nous reste plus qu'à réfléchir à notre prochaine destination !

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 11:26

Ce coup ci, c'est bien la fin des vacances 2017 !

Comme beaucoup nous connaissions de nom la bambouseraie d'Anduze, mais sans jamais avoir eu la volonté d'y aller depuis Marseille.

Nous assimilions le bambou à des images plutôt négatives de récits d'amis envahis par les rhizomes de cet arbre, avec la quasi impossibilité de s'en débarrasser, et quand on a vu quelques bambous, on pense les avoir tous vus.

Les enfants habitant maintenant BAGARD, nous ont proposé avant de regagner Marseille de visiter cette bambouseraie (la plus grande d'Europe), car Générargues (où elle est implantée) est à 1/4 h de chez eux.

Nous avons commencé notre visite par l'allée centrale bordée de bambous géants.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Puis on a abouti dans une clairière, et là aux pieds des bambous de 30 m de haut, on est vraiment petit.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Nous allions poursuivre notre balade au hasard des chemins en lisant les pancartes, quand nous sommes tombés sur un jardinier-guide, qui nous a proposé de rejoindre gratuitement (c'était les journées du patrimoine) un groupe de visiteurs pour une visite guidée.

Vraiment le bon choix, car on a appris beaucoup de choses.

D'abord qu'il ne faut par prononcer le mot arbre, en parlant des bambous car ce sont des graminées, plus proches d'herbes géantes. on dit donc une prairie de bambous, et non une forêt.

Ensuite, il n'y a pas quelques variétés de bambous mais près de 1000 (dont 240 sont présenst sur ce lieu). 

Et concernant les racines sous forme de rhizomes, il y en a 2 sortes, les traçants (envahissants) et les non traçants.

Les bouts des rhizomes traçants sont très pointus ....

 

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

et donc comment faire afin qu'ils ne percent pas le film plastique que l'on pose autour d'une tranchée.

Le secret réside dans le fait qu'il faut faire un angle de 15° pour que les pointes du rhizome remontent vers la surface au lieu de percer le film ! 

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Pour ceux qui ne se sentent pas une vocation de terrassier, mais qui veulent mettre chez eux des bambous "brise-vue" ou tout simplement un massif de bambous, sans risque d'envahissement, il existe des variétés 'non traçantes" comme le Fargesia Rufa ...

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

... ou le Fargesia Augustissima dont les tailles peuvent aller de 80 cm à 3 m de haut.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Nous avons appris en regardant une coupe de bambou que la tige s'appelait le chaume, et les anneaux, les assiettes.

Toutes les assiettes sont empilées dans la racine, et se déploient au fur et à mesure de la croissance.

Le bambou atteint sa taille en seulement 3 mois, car il ne fait que pousser en hauteur, ce qui signifie qu'il sort de terre avec son diamètre définitif.

Impressionnant de voir un tout jeune bambou avec 50 cm de circonférence !

 

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Notre guide, à la fois passionné, connaissant son sujet sur le bout du doigt, mais aussi pédagogue et aimant plaisanter, nous a donné quelques explications sur le choix du lieux pour faire pousser des bambous.

La Bambouseraie de Prafrance (vient de "Pra franc" soit pré franc, et donc exempt d'impôts) fut créée en 1856 par Eugène Mazel, un cévenol passionné de botanique.

Jeune orphelin, il est confié à son oncle maternel, un riche armateur marseillais.

À la mort de celui-ci, il hérite d'une fortune qu'il met au service de sa passion pour l'horticulture et les sciences naturelles.

En 1855, il débute l'aménagement du domaine de Prafrance à Générargues et construit les canaux d'irrigation essentiels à la croissance des végétaux.

En 1856, il réalise ses premières plantations de bambous, et essaie d'acclimater des espèces exotiques en provenance du Japon, d'Amérique du Nord et de la région himalayenne.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Puis on est rentré dans le cœur du sujet, les différentes sortes de bambous.

Parmi les plus remarquables il y a les bambous "Phillostachys aureosulcata Spectabilis" qui sont alternés "jaune et jaune veiné de vert" entre chaque assiette, et l'inverse "vert et vert veiné de jaune". 

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Les bambous noirs "Phillostachys nigra" sont d'abord verts puis vert foncé et noirs en vieillissant.

Originaires des Indes orientales ou de Chine du Sud, il a été introduit au Japon au début du XIXème siècle.

Ils mesurent de 6 à 10 m de haut et résistent bien au froid.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

En fin de visite (pour la partie bambous) on a découvert des bambous en forme de carapace de tortue: le Phillostachys pubescens Mazel.

Bien que très difficile à cultiver, il est trsè prisé en Chine et au Japon.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Après avoir remercié notre guide pour la qualité de ses exposés, nous nous sommes dirigés vers la sortie en faisant un arrêt (plus long que prévu !!) dans le labyrinthe de bambous.

Facile d'y entrer, mais bien plus difficile d'en sortir !

On a eu le temps de voir arriver le petit train à vapeur venant d'Anduze (voir le commentaire d'Henri sur le précédent article) que nous n'avons pas pris car on était venu directement en voiture.

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

A la sortie nous sommes passés devant l'oeuvre de Gen Mitsuhashi réalisée en bambou et intitulée: "Aile du vent".

 Bambouseraie d'Anduze  (1) - 17 sept

Afin de ne pas alourdir cet article déjà bien long, je n'ai pas parlé de toutes les autres choses que nous avons vues (arbres, jardins japonnais, village laotien, etc ...). Ce sera pour le dernier article du voyage. 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 23:36

Sur notre route du retour, nous nous sommes arrêtés à BAGARD, (au Sud d'Alès) pour voir la nouvelle demeure des Carolex, qui viennent de quitter Marseille.

Cette commune de 2500 habitants date du XIIème siècle et son calme est remarquable.

Pour arriver chez eux, il faut passer par des rues étroites dont certaines font moins de 2m de large !

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

Lors d'une courte visite dans la région nous n'avions passé que peu de temps pour visiter Uzès.

Carole ayant fait ses études au Lycée d'Uzès durant 2 ans nous a fait découvrir cette belle cité.

Uzès est qualifiée de "premier duché de France", ce titre n’étant lié au duché qu'en raison de l'ordre de préséance dans la hiérarchie de la noblesse, attribuée au duc d'Uzès, en 1565 par Charles IX, alors roi de France.

Beaucoup de maisons ont encore des tours de guet, d'où un veilleur pouvait observer tout se qui se passait dans  les environs.

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

On peut également voir des portes diamantées ...

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

... et des fenêtres à meneaux !

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

On est surtout frappé par le nombre de tours dans Uzès,

Les plus importantes sont celles du roi et celle de l'évêque...

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

... sans oublier la tour du duché.

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

Sur cette dernière on voit sur le toit, le blason du duché réalisé en ardoises.

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

Bien qu'il y ait moins d'églises au pied des Cévènnes qu'en Bretagne, Uzès possède sa cathédrale, qui abrite les plus grandes orgues d'Europe peintes (en bois).

 

Bagard, Alès, Uzès 16 sept.

Et pour finir nos vacances, demain nous partons voir la plus grande bambouseraie d'Europe près d'Anduze.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 23:13

Reçu royalement par notre amie Anne (comme partout où nous sommes passés) nous avons commencé par faire la connaissance de Raoul, qui est un mandarin (précisément, un oiseau mandarin) et qui a la particularité d'avoir sa cage toujours ouverte.

Il vole partout dans la maison, et s'est bâti un nid sur une poutre, d'où il nargue le chat qui aimerait bien le croquer !

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Il était temps de quitter la présence divine, afin de ne pas faire une overdose d'églises, et de nous tourner vers d'autres pouvoirs, celui des rois, ducs et princes, en visitant quelques châteaux.

Plutôt que de partir assez loin voir un "grand" château comme Chambord, Chenonceaux, etc ... nous avons préféré visiter des sites moins connus, sur les bons conseils de notre hôte.

A quelques km de chez Anne, nous avons commencé par celui de Montreuil Bellay.

http://www.chateau-de-montreuil-bellay.fr

En 1025, Foulques Nerra, Comte d'Anjou, érige un important donjon sur les ruines d’un oppidum romain dominant le Thouet qui conflue avec la Loire à Saumur. Celui-ci appartenait au cercle étroit des fidèles du Roi de France, Hugues Capet. De lui descendront les Plantagenêt, dont la dynastie règnera sur l’Angleterre de 1154 à 1485. 

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Puis nous sommes allés sur un site très curieux, une abbaye devenue prison avant de devenir un musée.

L’Abbaye Royale de Fontevraud, située aux confins des trois provinces du Poitou, de l’Anjou et de la Touraine, est l’une des plus vastes cités monastiques héritées du Moyen Âge. 

http://www.fontevraud.fr/

Un lieu de mixité sociale mais aussi… sexuelle ! C’est une abbesse qui dirige l’Abbaye Royale, qui abrite femmes et hommes répartis entre les quatre prieurés.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Les 13 hectares sur lesquels s’étendent les différents bâtiments, aujourd’hui lieux de vie frétillants (artistes, visiteurs et congressistes s’y croisent), témoignent de l’importance d’une Abbaye qui fût directement rattachée à la royauté.

Les gisants d’Aliénor d’Aquitaine, de son mari Henri II Plantagenet et de leur fils Richard Cœur de Lion, exposés dans l'église abbatiale, rappellent ce glorieux passé.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Ces lieux ont laissé place, au XIXème siècle, à l’une des plus dures prisons de France… que Mitterand a fait fermer en 1985, et qui a "hébergé" des centaines de résistants enfermés par les allemands de 1940 à 44.

On peut visiter les dortoirs qui sont éclairés "moderne" !

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

On a fini la visite en faisant un tour sur les remparts, d'où l'on a une belle vue du cloître.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

A midi, nous sommes allés déjeuner dans le centre de Saumur, en passant sous une voûte de ... parapluies ! 

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Puis direction le château de Saumur.

Possession des comtes d’Anjou puis des Plantagenêts, il est transformé en forteresse royale au début du XIIIème siècle à l’époque du roi saint Louis. Pendant la seconde moitié du XIVème siècle, le duc Louis Ier d’Anjou (frère du roi Charles V) le transforme en château-palais fastueux.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Des remparts, il y a une superbe vue sur Saumur.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Si les seigneurs habitaient dans des châteaux, certains gueux se logeaient dans des maisons troglodytes.

A Louresse-Rochemenier ainsi qu'à Turquant (où nous sommes allés) ces habitations ont été aménagées en exposition d’œuvres d'artistes.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.
Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

Nous avons voulu faire une dernière visite en allant voir le château de Brézé, à 17h25.

Le site fermant à 18h, on nous a jeté sous prétexte que 35 mn n'était pas suffisantes pour faire la visite. Pas terrible sur le plan commercial !

Mais c'est aussi un peu de notre faute, car nous nous sommes arrêtés pour visiter une cave de vins de Saumur !

Anne nous a expliqué que ce château est considéré comme l'un des châteaux de la Loire suscitant le plus de curiosité, en raison de sa forteresse souterraine plus grande que sa surface au sol du château. 

Ce sera pour une prochaine fois ... ou pas !

On ne l'a donc vu que de l'extérieur.

Saumur, ses châteaux, son vin - 12 sept.

En rentrant chez Anne, nous avons été invités par le voisin d'en face, viticulteur, a déguster quelques vins de Saumur, en particulier un crémant rosé "top".

Heureusement que pour rentrer, il n'y avait qu'à traverser la route !

 

Notre voyage touche à sa fin.

Demain, 13 sept., nous rentrons sur Bordeaux, puis Toulouse, et Marseille en fin de semaine.

Le reste des articles, plus "personnels" sera publié sur le blog familial des "Chous".

Merci à tous les lecteurs qui ont mis de sympathiques commentaires.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 00:16

La cathédrale St Corentin de Quimper est surtout connue pour ses vitraux.

Sa construction a commencé au XIIIème siècle pour s'achever sous le second empire.

De l'extérieur, elle est très grande comme toutes celles de la Bretagne, et rivalise de hauteur avec ses concurrentes, avec ses 2 flèches de 75 m de haut.

Nous sommes donc rentré dans la ville, en partant du Campanile, pour aller  voir ces vitraux.

Quimper - Concarneau - 11 sept

L'intérieur est austère et peu éclairé.

Mais en levant la tête on est impressionné par la cinquantaine de vitraux très lumineux.

En voici quelques uns. (faire défiler avec les flèches latérales)

Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept

Il n'était pas question de quitter la Bretagne sans aller voir Concarneau et ses faïences bretonnes.

Nous avons donc fait le tour des remparts avant de rentrer dans la "ville close".

Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept

La Ville close est une cité fortifiée des XVème et XVIème siècles construite sur un îlot. Elle est le cœur historique de la ville.

C’est probablement le duc Jean II de Bretagne qui fait construire cette première enceinte en pierre entourant l'îlot vers 1285. 

Quimper - Concarneau - 11 sept
Quimper - Concarneau - 11 sept

Après avoir déjeuné dans la Ville close et acheté quelques souvenirs, nous sommes partis vers Saumur, avec une halte à Lorient.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 23:33

La compagnie ARMOR qui a l'exclusivité des balades en mer sur la côte de granit rose, à partir de Ploumanac'h (près de Perros-Guirec) a décidé ce matin de n'assurer que le départ de 10h, en supprimant ceux de 11h et de midi, que nous comptions prendre pour aller sur l'île aux Moines, et faire le tour des "7 îles".

Aussi, avons nous sorti le plan "B" et nous sommes partis sur la plage de Ploumanac'h, (plage de St Guirec).

De là, on a une très belle vue sur le château de Costaérès.

De voir quelqu'un dans l'eau faire quelques brasses, ça m'a donné envie de me baigner. Il faut en profiter car ce n'est pas tous les jours que l'eau est à 17°.

Peu salée, et dans une crique à l'abri du vent, je me suis régalé. 

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

Tout le tour de cette plage, est fait de gros rochers roses, magnifiques, même sous un ciel gris clair.

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

C'est par la "Corniche bretonne" que nous avons rejoint Trégastel.

Un petit détour par Penvern, pour voir l'un des menhir qui a été "vandalisé" au XVIIème siècle par l'ajout (en haut du menhir) d'une croix du Christ., lors de la phase de Christianisation menée par le père Maunoir en 1674.

Ce menhir (à St UZEC) date de plus de 4000 ans AV/JC.

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

Nous sommes allés jusqu'à Trébeurden, en passant par l'Île Grande.

On a pu avoir l'explication sur les goélands, vus la veille à St Malo.

Le goéland argenté est, comme son nom l'indique, gris argent, avec le bec noir et les pattes de couleur rose-rouge. Mais il n'a cette couleur de plumage qu'à partir de 4 ans.

Jeune, il est marron tacheté. 

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept
Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

De nombreuses maisons utilisent ce granit pour orner les encadrements de portes et de fenêtres.

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

Nous avons alors commencé vers midi, la traversée de la Bretagne afin de passer de la Manche à l'Océan Atlantique.

On s'est arrêté à Lannion pour déjeuner et voir des maisons du XVIème siècle.

La cohabitation de colombages et d'ardoises sur les murs est surprenante.

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

En quittant Lannion, nous sommes passés par St Michel-en-Grève, qui possède une plage immense.

Large d'un km, il faut également faire un autre km pour attendre la mer à marée basse.

Côte de granit rose - Lannion - Quimper - 10 sept

Ce soir, dimanche 10 sept., nous dormons à l'hôtel Campanile de Quimper.

Demain nous ferons une halte à Concarneau.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 00:26

J'avais prévu d'aller me baigner à partir d'une des plages de Cancale.

Michou qui a toujours un peu peur de me voir "prendre la mer", a été sauvée par l'arrivée d'une averse soudaine, alors que nous venions de voir la pointe du Groin.

Le temps de prendre 3 photos, le ciel est devenu tout noir, et je n'ai pas eu le temps d'en prendre une 4ème

 

Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)
Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)
Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)

Nous sommes donc rentrés sur Cancale.

Incroyable, comme souvent en Bretagne, les petites communes (Cancale ne comprend que 5200 habitants) rivalisaient pour avoir la plus grande église.

Je n'ai pas pu résister à la photographier. Heureusement que je ne rentre (et encore pas longtemps) que dans les cathédrales ou les basiliques, car sinon je devrais passer au moins 1 an en Bretagne !

Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)
Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)

Et en arrivant sur Cancale, le soleil refaisait son apparition, avec un bel arc-en-ciel.

Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)

Comme Cancale est réputé pour ses huîtres, en particulier les plates, plutôt que de goûter  avec un chocolat chaud et une crêpe au Nutella, nous sommes allés faire le tour des restaurants sur le port, afin de déguster quelques huîtres.

Il y a 3 catégories d'huîtres, les creuses, les plates et les sauvages, avec une variété pour ces dernières, le pied de cheval.

C'est ce que nous a expliqué un ostréiculteur qui a son propre établissement de dégustation.

Malheureusement, les huîtres plates de Cancale ne sont produites que de Octobre à Mars.

Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)
Pointe du Groin - Cancale - 9 sept (fin d'après-midi)

Je me suis rabattu sur une petite assiette d'huîtres creuses, délicieuses.

Nous sommes rentrés vers 20h, à Plérin, juste pour se mettre les pieds sous la table, et récupérer de cette "grosse" journée.

Demain départ pour Perros-Guirec, et la côte de granit rose !

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 23:50

Nous savions que DINARD était une station balnéaire "chic", mais pas à ce point.

Bien protégés de la vue des promeneurs, la plupart des superbes villas sont construites au dessus de la mer.

En passant devant en bateau, on a pu en admirer quelques unes.

N B : Utiliser les flèches sur les côtés pour les faire défiler

Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)

A marée basse (c'était notre cas) les palges de sable fins sont immenses.

Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)

La mer étant forte (creux de 4m) quand nous avons passé la pointe de St Cast, le bateau a pas mal bougé !

L'endroit s'appelle le "Passage du décollé".

Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)

Avant d'arriver au Cap Fréhel on passe devant le Fort de la Latte.

Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)

Après 2h en mer, où nous avons eu l'impression d'être dans le tambour d'une machine à laver, nous avons atteint le Cap Fréhel.

C'est le site le plus grandiose de la côte d'Emeraude (nom dû à la couleur de l'eau).

Ses falaises, hautes de 70 m et ses ilôts forment un habitat naturel pour une grande variété d’oiseaux nicheurs. Il est d'ailleurs interdit d'accoster sur la plupart.

Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)
Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)

En repartant nous sommes passés devant le "caillou du géant".

La légende dit qu'un géant en marchant dans la baie, avait un caillou dans sa chaussure, et l'a jeté dans la mer.

Cap Fréhel - Dinard 9 sept (après-midi)

Cette belle balade en mer, nous a permis de voir rapidement de superbes paysages, sans avoir à beaucoup marcher !

Partager cet article
Repost0